Plagiat et aide à la citation

Qu’est-ce que le plagiat?

Pour l’Office de la propriété intellectuelle du Canada (OPIC), plagier c’est copier l’œuvre – ou une partie de celle-ci – d’une autre personne en prétendant qu’elle est nôtre.

L’article 30 du Règlement disciplinaire à l’intention des étudiants de l’Université Laval propose la définition suivante:

«Emprunter, paraphraser, reformuler ou résumer dans un document ou un travail, en tout ou en partie, les idées, les propos ou l’œuvre d’autrui sans en indiquer la source et sans identifier les passages comme citations».

Wikipédia va plus loin et expose ceci:

«Le plagiat est une faute d’ordre moral, civil ou commercial, qui peut être sanctionnée au pénal, elle consiste à copier un auteur ou à s’accaparer l’œuvre d’un créateur sans le citer ou s’inspirer d’un modèle que l’on omet de désigner».

On observe plusieurs similitudes à ces définitions, à savoir plagier c’est:

  • Reprendre à son compte une portion ou l’intégralité de l’œuvre d’autrui
  • Omettre les «guillemets» lorsqu’on cite intégralement une phrase d’un auteur
  • Omettre de citer directement dans le texte un auteur lorsqu’on reformule ou résume ses propos

Il convient aussi de distinguer la violation du droit d’auteur du plagiat.

Alors que le plagiat est le fait de reprendre à son compte une portion ou l’intégralité de l’œuvre d’autrui sans en mentionner la source, une violation du droit d’auteur se produit lorsque vous reproduisez une partie importante d’une œuvre, sans avoir obtenu de consentement, même si la source est mentionnée. Vous pouvez donc violer le droit d’auteur sans plagier.

Par exemple: une idée non exprimée sur un support n’est pas protégée par la Loi sur le droit d’auteur, en revanche, si vous utilisez cette idée sans attribution adéquate vous commettez une infraction de plagiat.

Causes de plagiat

Les causes du plagiat sont multiples, mais elles ne sauraient justifier ce manquement à l’éthique. La tolérance de l’Université Laval à cet égard est de zéro.

  • Le manque d’information sur ce qu’est «plagier»
  • Le manque de temps
  • La procrastination: ennemi numéro un qui pousse à la dernière minute à emprunter les mots des autres
  • Les lacunes méthodologiques sur la recherche documentaire
  • La langue: consultez des personnes-ressources en français écrit
  • La difficulté d’innover

Comportements interdits

Voici en bref une liste de comportements interdits considérés comme étant du plagiat:

  • Utiliser une reproduction artistique, des graphiques, des illustrations, des cartes géographiques, des statistiques, des photographies, etc., sans en indiquer la source
  • Traduire un extrait de document d’une langue vers une autre sans mentionner la source
  • Copier, contrefaire ou falsifier un document sujet à une évaluation
  • Emprunter l’œuvre d’autrui sans en identifier la source (plagiat)
  • Consulter la copie d’un autre étudiant lors d’un examen ou un travail individuel
  • Posséder tout matériel, instrument ou appareil non autorisé
  • Obtenir les questions ou les réponses d’un examen avant l’évaluation
  • Obtenir une aide quelconque non autorisée
  • Substituer ou se faire substituer par une autre personne pour passer un examen
  • Soumettre à un enseignant un travail qui a déjà été remis pour évaluation dans le cadre d’un autre cours (autoplagiat)
  • Modifier sans autorisation un travail déjà remis
  • Inventer des données dans un document remis pour évaluation

Infractions

En présentant une demande d’admission à l’Université, l’étudiant est lié par le Règlement disciplinaire à l’intention des étudiants de l’Université Laval. Inspiré du droit civil et de la justice réparatrice, ce règlement traduit nos valeurs d’équité, d’impartialité, d’intégrité et de transparence.

Voici quelques infractions tirées du Règlement:

  • Contrefaire ou falsifier un document produit dans le cadre d’une activité universitaire ou un travail, sujet ou non à une évaluation (article 29)
  • Soumettre à deux ou à plusieurs personnes responsables d’une activité universitaire sujette à évaluation, à leur insu respectif, un même travail (article 31)
  • Produire un travail pour évaluation dans le cadre d’une activité universitaire qui contient des données, des faits ou des informations inventées (article 32)
  • Obtenir ou fournir toute aide non autorisée, que cette aide soit individuelle ou collective, utiliser ou consulter la copie d’un autre étudiant (article 34)
  • Se procurer, distribuer ou accepter de recevoir […] les questions ou réponses d’examen ou les résultats de travaux de laboratoire (article 36)
  • Se substituer à autrui pour la passation d’un examen […] (article 37)
  • Se faire substituer par autrui pour la passation d’un examen (article 38)

Sanctions

Les étudiants pris en défaut sont sanctionnés en fonction de la gravité de la faute commise conformément à l’article 46 du Règlement disciplinaire:

  • Réprimande
  • Reprise d’une partie du travail
  • Obligation de participer à une activité de formation complémentaire
  • Attribution de la note zéro (0) au travail
  • Mention «Échec» au cours
  • Suspension de l’inscription à l’Université
  • Exclusion temporaire ou définitive de l’Université
  • Rappel du diplôme d’études
    • Notez que le plagiat est imprescriptible, l’Université peut dès la prise de connaissance de l’infraction rappeler votre diplôme.

Le plagiat dans le travail en équipe

La situation diffère un peu que le travail soit en collectif ou en commun (article 9 du Règlement).

  • S’il s’agit d’un travail collectif – chaque étudiant de l’équipe réalise une partie individuellement:
    • L’étudiant qui commet une infraction encourt les sanctions prévues au présent règlement, de même que les autres membres de l’équipe s’ils étaient au fait de l’infraction ou la suspectaient, sans la dénoncer (article 24)
  • S’il s’agit d’un travail commun – réalisé en équipe dont les étudiants partagent la réalisation et sont responsables d’une partie ou de l’ensemble du document :
    • Tous les étudiants sont réputés avoir participé à l’infraction et encourent les mêmes sanctions (article 25).

Comment éviter le plagiat

Pour éviter le plagiat, il faut utiliser des guillemets, mentionner ses sources, faire des références et une bibliographie.

Citer et mentionner correctement ses sources

Tout emprunt – qu’il s’agisse de sources imprimées ou encore de pages Web – cité textuellement doit être placé entre guillemets et accompagné d’une référence.

Vous devez indiquer clairement l’auteur et la provenance de l’œuvre utilisée:

  • Quand vous faites référence à l’idée, à l’opinion ou à la théorie d’une autre personne
  • Quand vous utilisez des données, des graphiques, des illustrations, etc.
  • Quand vous exprimez les propos d’autrui dans vos mots

Lorsque vous citez vos sources, ayez en tête que le lecteur doit être en mesure de retracer les documents utilisés. La citation se doit d’être complète, voici les informations minimales à fournir:

  • Nom de l’auteur
  • Titre de l’œuvre
  • Numéro de page
  • URL
  • Date de l’œuvre ou, si l’œuvre est issue d’Internet, date de consultation

En plus de respecter le travail des autres et de se protéger du plagiat, indiquer clairement ses sources permet de donner du crédit à vos propos, d’illustrer qu’un travail de recherche a été fait, de permettre au lecteur de vérifier les références utilisées et d’en savoir davantage au besoin (source: Conséquences du plagiat par UQÀM / licence CC-BY-NC 3.0).

Aide à la citation: Astuces et outils

Citez aussi la source de vos images

  • Selon le modèle APA, avec auteur:
    • Nom de l’auteur, initiale du prénom. (Date). Titre de l’image [Type de contenu]. Repéré à URL complète
    • Exemple: Ministère des Finances Canada. (2011). Graphique 2.1: Évolution de la demande intérieure privée réelle depuis le début de la récession [type de contenu]. Repéré à http://fin.gc.ca/efp-pef/2011/efp-pef-02-fra.asp
  • Selon le modèle APA, sans auteur:
    • Titre de l’image [type de contenu]. (date). Repéré à URL complète (page consultée Date)
  • Selon le modèle Creative Commons:

Pour paraphraser sans plagier

Selon Wikipédia, «La paraphrase s’attache à rendre le sens par des équivalents pour mieux le faire comprendre […]», mais même si vous changez les mots ou la structure de la phrase, il demeure que vous n’êtes pas le concepteur ou l’auteur de l’idée exprimée.

Pour paraphraser sans plagier, il faut:

  • Mentionner la source dans le texte
  • Inclure la référence complète dans la bibliographie

Information complémentaire concernant le plagiat à l’Université Laval

Pour en savoir davantage sur la question du droit d’auteur à l’Université Laval, assistez à l’une des formations du BDA ou écrivez à info@bda.ulaval.ca.