Évitez les éditeurs prédateurs

La publication en libre accès est de plus en plus reconnue comme une option importante pour la recherche scientifique. De nombreux éditeurs en libre accès demandent des frais aux auteurs afin de publier leur article. Ce modèle d’affaires a contribué à l’essor d’éditeurs dits « prédateurs ». Ceux-ci engrangent les profits sans assurer aux auteurs les services d’édition attendus, notamment l’évaluation par les pairs et la révision. Ce fléau a pris de l’ampleur parmi les éditeurs en libre accès mais la vigilance est de mise avec chaque nouveau partenaire éditorial.

Avant de transiger avec un éditeur que vous ne connaissez pas, vous avez intérêt à répondre d’abord aux questions suivantes pour vous donner toutes les chances de faire un bon choix de partenaire éditorial:

  • Pouvez-vous facilement identifier et contacter l’éditeur par téléphone, courriel et courrier?
  • Le comité de rédaction est-il factice? Si vous n’avez pas entendu parler des membres, vous pouvez vérifier si les chercheurs mentionnés sont membres des comités en consultant leur CV en ligne.
  • Est-ce que l’éditeur propose un examen des œuvres soumises par des pairs des œuvres soumises et fournit des détails à ce sujet?
  • S’il y a des frais de publication, l’information à leur sujet est claire et facilement accessible?
  • L’éditeur est-il membre d’une association reconnue telle que Committee on Publication Ethics (COPE), International Association of Scientific, Technical & Medical Publishers (STM) ou, si l’éditeur est en libre accès, l’Open Access Scholarly Publishers Association (OASPA)? Si la revue est en libre accès, est-elle répertoriée dans le Directory of Open Access Journals (DOAJ)?
  • La revue est-elle indexée dans les bases de données pertinentes? Vous pouvez notamment savoir si une publication est indexée grâce à la base de données UlrichsWeb.com, en recherchant le nom de la revue et en vérifiant la zone « abstracting and indexing ».
  • Obtenez-vous des résultats lorsque vous faites une recherche en ligne avec le nom de l’éditeur ou de la revue et des mots-clés tels que plainte, escroquerie ou fraude ou leurs équivalents en anglais, complaint, scam ou fraud?

En outre, consultez ces ressources en ligne, qui aident à évaluer éditeurs et revues:

Dans le doute, consultez le bibliothécaire-conseil de votre discipline. Il connaît bien le monde de l’édition savante et peut effectuer des recherches sur un éditeur ou une revue en particulier.